C’est quoi un arrêt cardiaque et que peut-on faire ?

par | Août 1, 2021 | Cœur et santé

L’arrêt cardiaque est un problème de cœur qui peut toucher n’importe qui et ce, à tout moment. Bien qu’il se produise plus souvent chez des personnes ayant déjà une problématique cardiaque, personne n’est à l’abrit. 
C’est pour cette raison qu’il est important de savoir de quoi il s’agit, de pouvoir détecter les signes et de connaître les gestes qui sauvent. Il est également important de ne pas oublier la prévention afin de diminuer le risque d’avoir un arrêt cardio-respiratoire.

C’est quoi l’arrêt cardiaque ?

Il s’agit du phénomène durant lequel le cœur s’arrête de battre. Cela signifie qu’il n’assure plus sa fonction de pompe et n’éjecte plus de sang dans l’organisme. Par conséquent, l’ensemble des tissus (muscles, organes, …) ne recoivent plus d’oxygène pour fonctionner. 

Comment repérer les signes avant-coureurs d’un arrêt cardiaque ?

Le grand problème est qu’il se produit souvent sans prévenir. Il y a rarement des signes aniontiateurs. 

Cependant, vu qu’il est plus fréquent de développer un arrêt cardiaque si on a déjà la présence d’une problématique de coeur, il peut être bon d’être attentifs à ces signes avant-coureurs qui arrivent soudainement et nous alarme sur un risque potentiel : 

  • Une modification du rythme cardiaque et des palpitations
  • Des gonflements 
  • Une difficulté à respirer et une toux constante
  • La présence de vertiges
  • Des douleurs à la poitrine

Quels sont les signes de l’arrêt cardiaque et comment le reconnaître ?

Les 3 signes de l’arrêt cardiaque sont : 

  • être inconscient
  • être inerte (sans mouvement)
  • ne plus respirer

La situation typique ressemble à ce scénario : 

Une personne tombe soudainement. On constate qu’elle ne bouge plus. On s’approche et on observe qu’elle n’est plus consciente. Cela signifie qu’elle ne répond pas lorsqu’on lui parle et lorsqu’on la touche. De plus, on constate qu’elle ne respire plus car le thorax ne bouge plus et il y a une absence de flux au niveau de la bouche. 

Si cela est le cas, il est important d’appeler le numéro d’urgence (numéro 112) et de débuter le massage cardiaque.

Quelles sont les causes de l’arrêt cardiaque ?

Comme nous l’avons vu, il est plus fréquent de faire un arret cardio-respiratoire s’il y a déjà une problématique cardiaque. En effet, la principale cause est la présence d’un trouble du rythme. Cela signifie que le cœur bat à un rythme anormal ou que ceux-ci fluctuent de manière anormale. 

Il y a également d’autres causes, en lien avec le muscle du cœur, qui peuvent provenir de…

  • problèmes de valves cardiaques
  • malformation congénitale du coeur
  • problème d’inflammation ou d’infection
  • un infarctus (passé ou présent)

Concernant les causes qui sont plus globale (au niveau de notre corps), on peut également ajouter : 

  • le manque d’oxygène (= hypoxie)
  • la consommation de drogue
  • l’éléctrocution
  • une hémorragie importante

Comment se réalise le diagnostic de l’arrêt cardiaque ?

Le premier élément du diagnostic est le bilan clinique. Comme nous l’avons vu dans les signes, il faut que la personne soit inconsciente, inerte et ne respire plus.
Vu que le cœur ne fonctionne plus, la pression artérielle n’est pas mesurable et le pouls n’est plus présent. 

Ensutie, une fois que le médecin sera présent, il posera son monitoring cardiaque et réalisera un ’éléctrocardiogramme (ECG). Par la suite, d’autres examens seront également réalisés (analyse du sang, …). 

Quelles sont les séquelles après un arrêt cardiaque ?

Les principales séquelles dont on parle (et qu’on redoute) après un arrêt cardio-respiratoire sont les séquelles neurologiques. En effet, durant cet évenement, le cerveau ne sera plus irrigué et ne recevra plus d’oxygène pour fonctionner. Au plus la durée est longue, au plus le cerveau risque d’être touché. Et donc, le risque d’avoir des séquelles est important. 

Il est donc important de souligner qu’au plus tôt l’arrêt cardio-respiratoire est pris en charge, au plus le risque d’avoir des séquelles diminue. Il en est de même pour leur gravité. 

Suite à la chute soudaine et au choc face au sol, il arrive d’avoir des fractures. Des fractures de côtes peuvent également se produire lorsque le massage cardiaque est un peu trop intense.

Que faire lors d’un arrêt cardiaque ?

Si vous êtes témoin d’un arrêt cardio-respiratoire, retenez qu’il est important d’agir rapidement ! Le but de votre intervention est de prévenir les secours et de commencer les gestes qui sauvent. 

Au plus la prise en charge est rapide, au plus le risque de développer des séquelles diminue. 

1. prévenir les secours

Après avoir vérifié que la personne présente les 3 signes (inconsciente, inerte et ne respire plus), vous devez appeler le 112 (numéro d’appel d’urgence).  L’idéa est de déléguer cette action à une personne qui vous entoure.

2. demander d’aller chercher le défibrilateur

Une fois que cette personne a terminé l’appel, demandez-lui d’aller chercher un défibrillateur. Bien entendu, de plus en plus d’endroits en mettent à disposition mais il peut arriver que cela ne soit pas le cas.

Pour info, le petit logo 👇 suivant vous informe qu’il y a un défibrillateur proche.

Défibrillateur arrêt cardiaque

3. débuter le massage cardiaque et utiliser le défibrilateur

Vous commencez le massage cardiaque. Le plus imporatnt est de continuer jusqu’à l’arrivée des secours. Si vous disposez du défibrillateur, utilisez le dès que possible et suivez les consignes de l’appareil. 

Comment faire le massage cardiaque ? Voici une vidéo à regarder 👇

et pour ceux qui parlent anglais 👇 (version avec le sourire !)

SOURCE : https://fedecardio.org/je-m-informe/qu-est-ce-qu-un-arret-cardiaque/

0 commentaires