C’est quoi l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs ? Artérite ou AOMI

par | Août 2, 2021 | Cœur et santé

L’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) est une maladie circulatoire qui touche la périphérie basse du corps (les jambes). La conséquence est que les artères sont de plus en plus bouchées et cela limite le transport de l’oxygène vers les différents tissus (muscles,…). 
L’AOMI peut également être appelé artérite des membres inférieurs.

Qu’est-ce que l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (Définition) ? 

L’artérite des membres inférieurs est une maladie qui touche la circulation des membres inférieurs. En effet, le diamètre des tuyaux sanguins se réduit au plus ils se rapprochent des pieds. Cela signifie que cette maladie circulatoire touche les artères périphériques

Par conséquent, le flux sanguin diminue considérablement dans la périphérie. La circulation n’arrive plus à amener suffisamment de sang oxygéné aux niveaux des pieds. Ce qui engendre un manque d’oxygène pour les tissus périphériques.

D’ailleurs, on caractérise l’artérite comme oblitérante lorsque les artères sont bouchées par des plaques d’athérome (athérosclérose). Ces plaques sont créées par des dépots qui se forment dans le temps (graisse/cholestérol).

❓ Un problématique similaire existe dans différentes parties du corps. Par exemple, si les artères se bouchent au niveau du cerveau, on peut développer un accident vasculaire cérébral (AVC). Si le même phénomène l’occlusion ou la réduction d’une artère coronaire (au niveau du cœur) venait à se produire, on risque l’infarctus ou la crise cardiaque.

❓ En médecine, on préfère utiliser le mot AOMI plutôt que le mot artérite même si au final, on parle de la même chose. 

Quels sont les signes et symptômes de l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs?

Il est important de noter que les symptômes arrivent rarement du jour au lendemain. Ceux-ci s’installent progressivement selon l’évolution de la maladie. 

Au stade initial, les signes et symptômes de l’AOMI seront légers et passagers. Au plus la maladie évolue, au plus ils s’intensifient et perdurent. 

Les principaux signes et symptômes qu’on retrouve sont : 

  • Des douleurs aux jambes. Celles-ci sont surtout présentes lors de l’activité (marche, déplacement, etc). Et elles ont tendance à diminuer lors du repos (il faut parfois attendre 5-10 min).
  • Des crampes lorsqu’on marche et on se déplace. Comme pour les douleurs, les crampent tendent à disparaître, peu à peu, lorsqu’on est au repos.
  • Des faiblesses musculaires dans les jambes. Comme si la partie basse du corps était fatiguée. Nous noterons que le phénomène de fatigue est fréquent dans les problèmes en lien avec le cœur et la circulation.
  • Des sensations de froid aux extrémités basses du corps. Vu que le sang est chaud et passe moins bien dans les petites artères des jambes, il se peut qu’une sensation de froid soit ressentie (= manque de vascularisation). 
  • Des couleurs blanches au niveau des pieds. Vu que le sang oxygéné est rouge et passe moins bien dans les artères périphériques, il se peut que la couleur de nos pieds devienne un peu plus blanchâtre. Phénomène qui se retrouve également chez les personnes qui souffrent de syndrôme de Raynaud (maladie circulatoire).

Il est important de souligner que l’intensité des douleurs, des crampes, des faiblesses musculaires, etc, varie en fonction du stade de l’artériopathie. Au plus elle est importante, au plus les signes et symptômes risquent d’être importants.

❓ Concernant les crampes musculaires, vous entendrez parler des claudications intermittentes. Cela fait référence aux crampes qui vont et viennent, lorsqu’on alterne les phases de repos et d’effort.

Artériopathie oblitérante des membres inférieurs

En pratique, comment détecter une artériopathie oblitérante des membres inférieurs ?

Une AOMI peut être détéctée lors des premiers signes de douleurs dans les membres inférieurs, lorsque les crampent du bas des jambes se répètent, …

Ce phénomène est souvent gênant pour les personnes qui sont actives car leur périmètre de marche tend à diminuer. En effet, les symptômes limitent la durée et la distance de marche. Ils demandent également de faire plus de pauses et de fractionner l’effort afin d’avoir des périodes de repos pour faire diminuer les gènes et les douleurs.

Il s’agit très probablement d’un des meilleurs moyens pour détecter une AOMI.

Quelles sont les principales causes de l’AOMI ?

Comme nous l’avons vu, l’ostruction des artères est provoquée par la présence de plaques d’athérome (athérosclérose). Cela signifie que tout élément qui favorise le développement et l’accélération de ces plaques d’athérosclérose représente un risque de développer une artérite des membres inférieurs.

Parmi les pincipales causes, on retrouve : 

  • Le manque de mouvement (“on bouge peu”)
  • La fumée et le tabagisme actif
  • La présence d’un diabète
  • Le surpoids et l’obésité
  • L’hypertension artérielle 
  • L’âge (le risque augmente avec l’âge)
  • Les antécédents familiaux
  • Etc

Comment diagnostiquer une artériopathie oblitérante des membres inférieurs ?

Vu l’importance et le risque de complications de l’AOMI, il est important de faire un bilan vasculaire complet. Cela permettra de diagnostiquer la partie périphérique et également de vérifier l’état vasculaire global. En effet, les plaques d’athérome se retrouvent partout dans le corps, à des intensités variables selon les individus.

L’examen utilisé par les médecins est l’échodoppler. Il va permettre d’examiner les artères des membres inférieurs et définir les zones impactées et l’intensité de l’obstruction. De plus, le médecin aura également une idée de l’état de la circulation des jambes.

En complément, le cardiologue peut vous demander de réaliser un test d’effort qui est monitoré avec un ECG. Ainsi que d’autres examens complémentaires pour exclure d’autres problèmes circulatoires et cardiaques. 

Quels sont les risques d’une artérite des membres inf ?

Les 2 principaux risques sont : 

  • Une occlusion complète des artères et une vascularisation totalement inefficace dans les membres inférieurs.
  • Un détachement d’une des plaques d’athérome qui vient obstruer un autre conduit. Si cela se retrouve au niveau des artères des coronaires (au niveau du cœur), le risque de crise cardiaque (ou infarctus) est important. Dans le cas où le caillot venait à toucher les artères du cerveau, on risque un AVC (accident vasculaire cérébral).

Quel est le but du traitement de l’AOMI ?

Les 3 principaux buts du traitement de l’AOMI sont : 

  • favoriser une meilleure vascularisation des jambes
  • réduire les signes et symptômes
  • stimuler à adopter une bonne hygiène de vie (prévention)

Quel est le traitement de l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs ?

Tout d’abord, il est important de mettre l’accent sur l’hygiène de vie et la prévention. En effet, adopter un style de vie sain pour le corps et le cœur est essentiel. Cela aura un effet favorable sur l’évolution des plaques d’athérome.

Il y a également un traitement médicamenteux qui cible la circulation et le cœur. Pour ce point, je vous invite à en discuter directement avec votre médecin. Il est le mieux placé pour en discuter.
Concernant le traitement chirurgical, il est considéré lorsque les déplacements deviennent extrêment pénible (voir presque impossible) vu l’importance des symptômes.

Artériopathie oblitérante des membres inférieurs

Source : https://www.vasculaire.com/maladies/larterite-ou-arteriopathie-obstructive-des-membres-inferieurs

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *