C’est quoi l’AVC (accident vasculaire cérébral) ? symptômes, causes,…

par | Août 2, 2021 | Cœur et santé

L’AVC ou accident vasculaire cérébral se produit lorsqu’un caillot sanguin touche le cerveau. Les conséquences dépendent de sa gravité. Pour réduire au maximum le risque de séquelles, il est important d’agir vite. l’accident vasculaire cérébral est une urgence médicale !

Qu’est-ce que l’AVC (accident vasculaire cérébral) ? 

Tout d’abord, il s’agit d’un accident. Cela signifie que c’est un événèment non prévu qui survient à un moment donné. Cet accident se passe au niveau du système vasculaire (circulation sanguine). En effet, cet accident est caractérisé par l’obstruction d’un conduit qui transporte le sang. La source de cette obstruction est la présence d’un caillot sanguin qui bouche la lumière artiérielle. Elle est également caractérisée par sa localisation. Cet accident vasculaire se passe au niveau cérébral (dans les conduits sanguins qui vascularisent notre cerveau).

En résumé, on parle d’accident vasculaire cérébral lorsqu’un caillot sanguin vient bloquer un conduit du cerveau et empêche le passage du sang.

Selon la gravité, cela peut engendrer des dégàts irrévérsible et peut également mener jusqu’au décès (d’où l’importance d’agir rapidement). C’est pour cette raison que c’est une urgence médicale ! Cela signifie qu’au moindre doute, on appelle directement le 112.

Les différents types :

Qu’est-ce qu’un AVC ischémique ou infarctus cérébral ?

Cette forme représente 85% des accidents vasculaires cérébraux. Il est caractérisé par ce caillot de sang qui vient bloquer une artère au niveau cérébral (on parle d’embolie cérébrale). On parle également de thrombose cérébrale lorsque le caillot sanguin se forme dans l’artère cérébrale (avec une plaque de graisse qu’on appelle athérosclérose).

Qu’est-ce qu’un AVC hémorragique ?

Jusqu’à maintenant, nous avons uniquement parlé des artères qui sont bouchées par un caillot. Hors, dans 15% des cas, il arrive que l’accident vasculaire cérébral soit causé par une hémorragie cérébrale. Il s’agit du cas le plus sévère. En plus de priver le cerveau d’oxygène, le sang qui s’écoule autour du cerveau peut venir créer des pressions sur les différents tissus cérébraux.

Qu’est-ce qu’un AIT ou accident ischémique transitoire ?

On parle d’accident ischémique transitoire lorsque l’obstruction de l’artère est transitoire. Cela signifie que le patient présente des signes d’accident vasculaire cérébral mais ceux-ci disparaîtront après quelques minutes. D’ailleurs, il arrive très souvent qu’il passe inaperçu ou soit confondu avec un malaise. En général, l’AIT n’engendre pas de séquelles neurologiques et de séquelles cognitives. 

Quels sont les signes et symptômes de l’AVC ? 

Les sysmptômes varient d’une personne à l’autre, en fonction de la région du cerveau qui est touchée. Certaines personnes présenteront plutôt des symptômes qui sont visiblent lors des mouvements. Pour d’autres, il peut s’agir d’une modification de la vision, du la parole,…

Il y a tout de même 3 signes qui sont révélateurs et qu’il ne faut surtout pas louper. Il est important que tout le monde les connaissent afin de pouvoir contacter directement les urgences. 

Les 3 signes principaux

1. Faiblesse musculaire au niveau de la tête.

Est-ce que la bouche et les yeux tombent ? Difficile pour sourire ?

La réponse sera oui !

2. Faiblesse dans les bras.

Est-ce qu’on arrive encore à lever les 2 bras correctement ? 

Est-ce qu’il y a une perte de sensibilité des bras ou du visage ?

Les mouvements seront désynchronisés.

3. Difficulté à parler.

Est-ce qu’on arrive à parler et à se faire comprendre ?

Est-ce qu’on comprend ce qu’on nous dit ?

La parole (position de la bouche, capacité à articuler, …) est modifiée.

Si vous détéctez un de ces signes il est grand temps d’appeler les urgences ! (112)

❓Dans certains certains pays, lorsque vous appelez le numéro d’urgence national (p.ex. le 15 en France), il arrive d’être rapidement mis en contact téléphonique avec le pôle d’urgence neurologique.

Caractéristiques des symptômes

La survenue des signes et des symptômes est inatendue, rapide et soudaine. Ce n’est pas pour rien qu’on appelle également l’attaque cérébrale. D’où il est extrêment important de pouvoir les répérer car ils peuvent arriver à tout moment. 

Combien de temps durent les symptômes de l’accident vasculaire cérébral ?

La durée varie d’une personne à l’autre. Parfois, ils sont très intenses au départ et les signes tendent à diminuer (voir disparaître) après quelques minutes. Pour d’autres, les symptômes vont évoluer dans le temps jusqu’au moment où il sera traité.

⚠️ La situation est toujours aussi importante malgré le fait que les signes diminuent. Il pourrait très bien s’agir d’un AIT (accident ischémique transitoire) qui est un bloccage temporaire (< 1 heure) d’un conduit sanguin du cerveau. C’est également une urgence médicale.

Quels sont les principaux facteurs de risque et les principales causes ?

Les causes sont diverses. Souvent, elles sont liées à notre hygiène de vie et nos habitudes en termes de mobilité, alimentation, stress, etc. Ainsi, on peut voir l’importance de prendre soin de soi et de son corps pour la santé de notre cerveau. 

Les principales causes d’accident vasculaire cérébral sont : 

  • Inactivité importante. Prenons l’exemple d’une personne qui est sédentaire et ne bouge pas beaucoup. Durant la journée, elle bosse sur une chaise. Le soir, elle passe la soirée devant la TV. Et les déplacements se font en voiture. (sédentarité importante)
  • Hygiène de vie (alimentation, cigarette, alcool, etc). Une alimentation défavorable, un tabagisme actif (et important) et une consommation d’alcool sont des facteurs qui augmentent le risque de le développer
  • Hypertension artérielle. Si celle-ci est de chronique, elle augmente le risque de développer une hémorragie cérébrale.
  • Niveau de choléstérol
  • Lien entre diabète et niveau de sucre dans le sang
  • Une autre problématique cardiaque. On peut citer la  fibrillation auriculaire car le sang stagne dans le cœur. Ce qui peut entraîner la formation d’un caillot sanguin. Le risque arrive si le caillot est expulsé dans la circulation et se dirige jusqu’au cerveau. On peut également parler d’un cœur qui est fatigué après un infarctus car sa fonction de pompe ne sera plus aussi efficace. Ceci peut entraîner des modifications au niveau de la circulation et engendrer une embolie cérébrale.
  • Etc

D’où l’importance d’avoir un style de vie actif et favorable pour la santé de votre corps et de votre cœur.

AVC

Comment diagnostiquer un AVC ?

Le premier diagnostic se base sur l’examen clinique des signes et des symptômes que nous avons vu précédemment. En pratique, il s’agit de faire le point : faiblesse musculaire de la tête, faiblesse dans les bras, modification de la parole et du visage. Ensuite, si les éléments récoltés sont positifs, il faudra directement appeler les urgences. 

Une fois que les urgentistes sont sur place. Ils effectuent un examen clinique plus poussé afin de faire le point sur la situation. Le tout est très protocolisé car le but est d’être très rapide et super efficace.

Aussitôt que le patient arrive à l’hôpital, il effectue un scanner (qui permet de préciser le diagnostic) et/ou un IRM du cerveau afin de localiser la région touchée.

Il arrive également que d’autres examens complémentaires soient réalisés.

Quel est le but du traitement ?

Le but du traitement est de “détruire” (dissoudre) le caillot sanguin afin de retrouver une vascularisation normale, du cerveau. Il y a également un but de rapidité car au plus vite le patient est traité, au plus le risque de séquelles neurologiques graves est diminué. 

Quelle est la durée de vie après un AVC ?

La question de l’espérance de vie après un accident vasculaire cérébral est très personnelle. Cela va dépendre des séquelles, de la durée de l’accident, etc. C’est pour cette raison que la meilleure personne pour en discuter est votre cardiologue. Il connaît votre situation médicale et dispose des connaissances médicales qu’on ne retrouvera pas sur internet (méfiez-vous des ont dit sur internet… cela vous fera le plus grand bien psychologique et physique)

Cependant, un élément est tout de même très important : Dans le cas où vous souhaitez vivre le plus longtemps dans les meilleures conditions. Certaines règles sont à appliquer : 

  • pratiquez une activité physique régulière (avec une intensité progressive et adaptée)
  • adoptez une hygiène de vie favorable pour votre corps (et notre esprit)
  • supprimez au maximum les sources de stress
  • tâchez d’avoir un sommeil de qualité
  • respectez votre prescription médicale et les conseils de vos médecins
  • etc

Définition en vidéo

En guise de résumé, je vous propose une vidéo (5min) du CHU de Rouen qui vous présente l’accident vasculaire cérébral.

SOURCE : https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-cardiovasculaires/accident-vasculaire-cerebral-avc/article/les-signes-de-l-avc

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *