C’est quoi l’hypertension pulmonaire ? symptômes, causes, traitement…

par | Août 3, 2021 | Cœur et santé

L’hypertension pulmonaire est souvent détéctée lorsqu’on présente une difficulté à respirer (surtout lors de l’effort) sans raison particulière. Il est important de la traiter pour éviter qu’elle ne s’aggrave en une forme plus grave et dont les conséquences sont importantes pour notre cœur et notre santé.

Qu’est-ce que l’hypertension pulmonaire (définition) ? 

Comme son nom l’indique, l’hypertension pulmonaire est caractérisée par une augmentation de la tension artérielle au niveau des poumons. D’ailleurs, dans les formes plus graves, on parle d’hypertension artérielle pulmonaire.

Face à cela, le cœur doit travailler d’une manière plus importante. En effet, l’augmentation des pressions rend l’éjection du sang plus difficile. 

Et au plus il travaille dur, au plus le muscle cardiaque se fatigue (et se muscler… ce qui n’est pas idéal). Et cela peut, finalement, mener à d’autres problèmes de cœur comme l’insuffisance cardiaque.

Quels sont les signes et symptômes de l’hypertension pulmonaire ?

Les symptômes de l’hypertension pulmonaire sont très similaires à d’autres problématiques cardiaques (péricardite, coronaropathie, valvulopathie, fibrilation auriculaire, etc). En effet, on retrouve : 

  • Un souffle court et une difficulté notable à respirer
  • Une sensation de faiblesse générale
  • Une douleur au niveau de la poitrine (douleur thoracique)
  • Un sentiment d’étourdissement et de mal être
  • Un coeur qui palpite (palpiations cardiaques)
  • Une prise de poids et les jambes qui gonflent (oedème du bas du corps)
  • Etc

Quels sont les facteurs de risque et les causes de l’hypertension pulmonaire ?

Les causes sont nombreuses et vont dépendre de l’état du cœur, de l’historique médical, du style de vie, etc. En effet, le risque de développer une hypertension pulmonaire augmente si :

  • une problématique cardiaque est déjà présente
  • les habitudes et l’hygiène de vie ne sont pas favorables pour la santé (alcool, cigarette, mauvaise grasse et peu variée, etc)
  • présence d’antécédents familiaux
  • un trouble du sommeil est présent
  • des problèmes infectieux sont présents
  • certains médicaments qui sont prescrits augmente le risque (en discuter avec votre médecin).
  • etc

Comment diagnostiquer une hypertension pulmonaire ?

Le diagnostic débute avec l’histoire médicale du patient et l’évaluation des symptômes. Ensuite, le médecin peut demander des examens complémentaires comme : 

  • la réalisation d’un échocardiograme
  • un test sanguin
  • l’électrocardiograme (ECG)
  • un test d’effort
  • une radiographie des poumons 
  • Etc

Quel est le but du traitement ?

L’objectif du traitement est de d’agir sur l’hypertension artérielle. Cela signifie de trouver une solution (rapide et efficace) pour diminuer la tension au niveau des vaisseaux pulmonaires. Par conséquent, le muscle cardiaque pourra retrouver sa fonction de pompe. Ce qui lui permettra d’éjecter correctement le sang vers les poumons et le reste du corps. 

Quel est le traitement de l’hypertension pulmonaire ?

Il est souvent nécessaire de combiner plusieurs types de traitements. On retrouve, par exemple, la prescription de médicaments pour la tension et des médicaments pour les vaisseaux sanguins. L’idée est de favoriser une bonne circulation.

On peut également combiner avec de l’oxygénothérapie si le patient a un besoin en oxygène. Dans certains cas, l’oxygénothérapie aide également à diminuer certains symptômes comme la difficulté à respirer (dyspnée).
Dans les formes les plus garves, l’intervention chirurgicale peut être recommandée par le médecin. Cela est certainement le cas lorsqu’un caillot sanguin est présent et bloque le passage du sang dans les artères pulmonaires.


SOURCE : https://www.chu-bordeaux.fr/Les-services/Service-de-Pneumologie/PATHOLOGIES/Hypertension-art%C3%A9rielle-pulmonaire-(HTAP)/

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *