C’est quoi la valvulopathie ? symptômes, causes, traitement…

par | Août 1, 2021 | Cœur et santé

La valvulopathie est une maladie cardiaque qui concerne les valves du cœur. En effet, il y a un dysfonctionnement qui est présent. Par conséquent, le muscle cardiaque n’arrive plus à travailler correctement.

Qu’est-ce que la valvulopathie (définition) ? 

On parle de valvulopathie (= maladie des valves cardiaques) lorsqu’une ou plusieurs des valves du cœur sont abîmées ou “malades”.

Soit elles ne s’ouvrent plus correctement et la voie est ainsi bloquée (= sténose). Résultat : le sang n’arrive plus à passer (ou beaucoup moins).

Soit elles ne se ferment plus correctement. Résultat, le sang reflue. 

Car… Les valves ont un rôle de porte pour séparer le sang entre les différents compartiments du cœur. Ainsi, celui-ci peut être propulsé d’un endroit à l’autre en évitant des reflux.

En conséquence, une problématique des valves entraîne une modification du flux sanguin à travers tout le corps. Pour essayer de pallier au problème, le cœur se contracte plus fort (plus de battements) ce qui peut entraîner une fatigue cardiaque.

❓ les valves peuvent être appelées valvules cardiaques

Quels sont les signes et symptômes de la valvulopathie ?

Les symptômes de la valvulopathie divergent d’une personne à l’autre. Il existe également des formes asymptomatiques (le patient ne ressent aucun symptôme).

On retrouve :

  • Une difficulté respiratoire : respiration courte et difficile (dyspnée)
  • Une fatigue importante et généralisée
  • Un gonflement au niveau des extrémités (sang qui stagne dans le bas du corps. L’oedème se retrouve au niveau des chevilles et des pieds)
  • Une sensation de mal être ou faiblesse (étourdissement)

Il arrive également d’avoir des douleurs au niveau de la poitrine et des sensations de palpitations.

Quels sont les facteurs de risque et les causes de la valvulopathie ?

Les facteurs de risque et causes de valvulopathie peuvent provenir de différentes choses : d’une problématique structurelle du muscle cardiaque, d’antécédents de problèmes cardiovasculaire, d’inflammations, etc.

Par exemple, on pourra citer :

On peut également ajouter le vieillissement naturel (au plus on avance dans l’âge) qui augmente le risque dans le temps. 

Valvulopathie

Comment diagnostiquer la valvulopathie ?

Le diagnostic le plus courant pour confirmer une problématique au niveau des valves cardiaques est l’ECG (électrocardiogramme)

Il n’est pas rare que le médecin demande d’autres examens complémentaires pour valider le diagnostic. On retrouve : 

  • l’échocardiographie : c’est une échographie qui permet d’évaluer la structure du muscle cardiaque et son état de fonctionnement (anatomie cardiaque). Pour aller encore plus loin et avec plus de précision sur l’état du cœur, une IRM peut être réalisée.
  • l’électrocardiographie : cet examen analyse l’état électrique qui permet le bon fonctionnement du muscle cardiaque
  • la radiographie thoracique et des poumons : La radio aide à faire le point sur les organes alentours et permet de visualiser la taille du coeur
  • le test d’effort : qui permet d’évaluer l’adaptation du fonctionnement cardiaque lors d’une épreuve d’effort (p.ex. temps pour revenir en état de repos)

Quel est le but du traitement ?

Le but du traitement est de permettre aux valves d’assurer leurs fonctions pour le bon fonctionnement du cœur.

Quel est le traitement de la valvulopathie ?

Le traitement de la valvulopathie varie d’un patient à l’autre. En effet, la gravité de la maladie influence le type de traitement. Il arrive que pour une forme (très) légère, aucun traitement ne soit nécessaire.

Si la maladie des valves cardiaques augmente, il est fort probable que votre médecin vous prescrive un traitement médicamenteux adapté. Cela est généralement le cas lorsque les signes et symptômes sont présents.

Si la maladie venait à s’aggraver, l’intervention chirurgicale peut être une option à envisager. Cette option sera considérée sur base de nombreux éléments : l’âge, la gravité du problème, l’état du cœur, les antécédents médicaux, la situation de santé, etc.

Dans tous les cas, il est important d’avoir un suivi régulier par votre médecin. Il s’agit de la meilleure solution pour faire le point sur l’évolution de votre situation et tenir le traitement à jour.

❓ Voici une vidéo de présentation de la circulation du sang dans le muscle cardiaque et le fonctionnement des valves (2min9)

SOURCE : https://www.ccjj.fr/valvulopathie

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *